Cuisinons autrement, bon et savoureux !

Découvrir les graines germées, un trésor local et écologique

 
 
 
Les graines germées, des trésors de bienfaits
 
Les graines germées ont un pouvoir tonifiant sur l’organisme, antioxydant et reminéralisant. Elles favorisent la détoxication de l’organisme et l’assainissement de l’intestin, grâce à la chlorophylle, présente dès qu’apparaît une petite pousse sur la graine.
 
La germination permet une multiplication de 3 à 10 de certaines vitamines en particulier B et C et minéraux : magnésium, calcium, fer et phosphore. 
 
Les graines germées sont vivantes, gorgées d’enzymes, ils permettent la prédigestion des glucides, des lipides et des protéines de la graine et des autres aliments consommés ensemble : ce qui permet de moins solliciter nos propres enzymes pour les digérer. 
 
Enfin, elles sont très riches en protéines d'excellente qualité et renferment des lipides qui s'avèrent être des acides gras essentiels, ceux-là même qui protègent le système cardio-vasculaire. 
 
 
 
Quelles graines privilégier pour faire des graines germées ?
 
Si vous deviez commencer par une seule graine germée, commencez par l’alfalfa (luzerne). Elle est reminéralisante et tonifiante, son goût est assez léger, pas très prononcé et elle s’intègre bien aux autres aliments. Et pour décorer un plat, elle est très sympa.
 
 
Des plus simples à faire germer au plus difficile :
 
les légumineuses: la lentille, l’alfalfa, le pois chiche, le fenugrec…
les légumes : le radis, le brocoli, la carotte, l’ail, le fenouil, le choux rouge, l’oignon, le poireau…
les céréales : le blé (1% de gluten seulement dans le blé germé), l’avoine, le seigle, l’amarante, le millet, le sarrasin, le riz, l’orge, l’épeautre…
les oléagineuses : le tournesol, le sésame, les amandes…
les plus difficiles, les mucilagineuses: le lin, la moutarde, le cresson…
 
 
Comment produire ses propres graines germées ?
 
C’est très simple, pas besoin d’investir dans du gros matériel. Astuce récuprération !
 
  • Vous avez sûrement des bocaux vides chez vous ? 
  • De la gaze ou un tissu fin ? 
  • Quelques élastiques au fond d’un tiroir ? 
  • Et bien, voilà vous avez la panoplie complète du parfait producteur de graines germées.
 
                        
 
 
 
Comment les cuisiner ? 
 
Laissez parler votre imagination. Elles se marient en effet à tous les plats. Il suffit d’en manger 2 cuillères à café par jour pour profiter de leurs bienfaits. 
 
Suivant les variétés les graines seront consommables entre 3 et 10 jours. Dès que les premières petites feuilles sont visibles vous pouvez les consommer. 
 
Pour garder tous les bienfaits des graines germées, il faut les manger crues et éviter de les cuire après leur germination. Dans les plats chauds ajoutez-les au dernier moment. 
 
A déguster crues en salade ou à d'autres graines germées, poêlées de légumes, omelettes, potages, sandwichs... Ou encore d'en faire des galettes sucrées ou salées... 
 
Autre avantage, faire germer rend indépendant, nous devenons producteur, dans un peu d’espace dans notre cuisine, nous avons à notre disposition un « petit potager » de produits frais et savoureux et en toute saison. 
 
La production de graines germées est locale et écologique, pas de transport ni de transformation, disponibilité toute l'année. Leur disponibilité est presque immédiate : inutile de semer et d'attendre de longues semaines pour obtenir une récolte qui peut être incertaine : en quatre jours vos graines sont là. 
 

 

 

Découvrez d'autes articles publiés dans Diététique et Nutritionet susceptibles de vous intéresser  :